Le livre sans nom, Anonyme

Publié le par Blanche

Le-livre-sans-nom.jpg

 

Résumé :

 

Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets... Un serial killer assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom... La seule victime encore vivante du tueur se réveille, amnésique, après cinq ans de coma. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d'arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, quelques clins d'oeil à Seven et à The Ring...

 

image-blog-challenge 2012

 

Mon avis :

 

La première fois que j'ai ouvert ce livre, je l'ai refermé au bout de cinquante pages, nullement convaincue par ce que je venais de lire. Mais puisqu'il s'agit de mon dernier roman pour le challenge ABC 2012, j'ai persévéré. Et j'ai bien fait.

 

Il faut dire que si on prend ce roman au pied de la lettre, on risque d'avoir du mal à se plonger dans l'atmosphère. Les premières pages m'avaient donné l'impression d'un roman sur-joué, too much, presque caricatural. Mais à la seconde lecture, j'ai été embarquée dans l'univers.

Une ville située quelque part en Amérique Latine, qu'on ne retrouve sur aucune carte. Pourquoi pas. Une ambiance western, avec une ribambelle de personnages peu recommandables, tous armés, tous dangereux, mais évoluant dans une époque contemporaine.

J'admire les éditeurs qui sont parvenus à classé ce roman dans un genre : il se situe en fait à la croisée de genres bien différents, qui pourtant se marient très bien : western, thriller, polar, fantastique.

 

C'est un roman qui est très visuel, on imagine parfaitement les scènes, parfois un peu trop quand il s'agit des meurtres. Mais c'est aussi un roman qui ressemble à un film, à la Orange Mécanique ou Le Parrain vu le nombre de cadavres qui s'amoncellent au fil des pages.

 

C'est également un roman bourré d'humour noir, de sarcasmes et de références cinématographiques. Un roman complètement déjanté, qui mêle avec un sérieux destabilisant un tueur à gage sosie de Elvis, des moines d'une naïveté affligeante champions d'art martiaux, et deux trois paumés qui tentent, comme ils peuvent, de s'en sortir sans y laisser la vie.

Et mine de rien, on s'attache aux personnages, qui, même s'ils ne sont pas spécialement développés ou complexes, donnent envie de savoir ce qu'il va leur arriver. Enfin, s'ils vont mourir ou pas, en fait.

Cette recherche de l'Oeil de la Lune est parfaitement menée, et les points de vue des différents personnages démontrent l'ampleur des quiproquos et des occasions ratées.

 

Et le rythme du roman s'accélère jusqu'à la fameuse éclipse, que tout le monde attend et redoute en même temps. Le suspens se fait de plus en plus haletant jusqu'à la découverte des identité des méchants, découverte qui, sans être particulièrement originale, reste surprenante.

 

Pour conclure, ce fut un roman très étrange, déjanté et surréaliste, très plaisant à lire. Et il se pourrait bien que je me laisse convaincre par la suite !

 

J'ai aimé

Commenter cet article

livr0ns-n0us 04/12/2012 13:59


J'ai vraiment adoré, je l'ai lu à sa sortie et je n'avais encore jamais rien lu de pareil ! J'ai lu également le 2° et le 3° tome mais n'ai pas ecore mis mon nez dans le dernier sorti, ce que je
ne manqeurai pas de faire prochainement...

Blanche 06/12/2012 20:57



Et le 2 et 3 sont à la hauteur du premier ?


J'pense que je me laisserai tenter, mais pas tout de suite, j'ai besoin de souffler un peu après ce premier tome !



Marinette 03/12/2012 13:53


J'avais eu beaucoup de mal à me plonger dans ce livre moi aussi ... Et finalement, je l'ai trouvé vraiment bizarre ...


Je lirai la suite parce que je suis curieuse de connaitre la suite de l'histoire mais je ne suis pas préssée

Blanche 04/12/2012 10:29



Oui, j'avoue que le mot "bizarre" est la première chose qui me vient à l'esprit quand je pense à ce roman. Et comme toi, je ne me précipiterai pas sur la suite, même si je la lirai avec curiosité