Le mystère des frères siamois, Ellery Queen

Publié le par Blanche

Le-mystere-des-freres-siamois.jpg

 

 

 

Résumé :

 

Des années plus tard, Ellery Queen se rappelait encore tous les détails de cette nuit extraordinaire passée dans une maison pleine de mystère, sur un pic battu par les vents. en pleins monts Tepee. » Contraints d'y chercher refuge pour échapper à un incendie qui gagne de toutes parts, Ellery et son père découvrent des hôtes pour le moins étranges, sur lesquels plane une menace de mort. Des bagues disparaissent, une ombre monstrueuse hante les couloirs, l'inquiétant Bones s'affaire dans un jardin où il ne pousse rien... Une nuit l'assassin frappe. Les Queen mènent l'enquête, non sans confusion. L'inquiétude s'accroît à mesure que les suspects se disculpent et que le feu progresse. encerclant la maison. La peur d'une mort collective n’efface pas la terreur qui rôde, et chacun guette dans le silence du soir les mystérieux déplacements de l'assassin et les lueurs de la forêt qui flambe au loin.

 

Mon avis :

 

J'avais entendu parler de cet auteur sans jamais le lire. Ma meilleure amie, en me le prêtant, me l'a donc fait découvrir, pour mon plus grand plaisir.

 

J'ai été assez bluffée par le contexte de l'histoire : un huis-clos dans une maison isolée, cernée par une forêt en feu. La tension monte au fur et à mesure que le feu se rapproche, incontrôlable. Les liaisons téléphoniques sont coupées, et il n'y a aucun autre moyen de communiquer.

Le roman a été publié pour la première fois en 1933, mais hormis l'absence de technologies, le roman n'a pas vieilli.

Nous avons donc nos deux héros qui trouvent refuge dans cette maison isolée et qui découvrent ses habitants. Et comme pour en rajouter une couche, dès la première nuit, un crime est commis.

 

Si j'ai été bluffée par l'ambiance du roman, sombre et oppressante, l'enquête m'a moins convaincue. Ils ne disposent que de leur capacité de réflexion, et l'interrogatoire des habitants, pour découvrir le meurtrier : oubliez les analyses ADN et autres moyens d'enquête modernes. Ils n'ont rien et ils tâtonnent, désignant parfois un coupable sur un coup de tête.

Je n'ai pas été spécialement convaincue précisément à cause de ça. J'aime sentir que les enquêteurs cherchent, fouillent, et avancent leurs conclusions qu'au moment où ils sont sûrs d'eux, avec des preuves à l'appui. Or là, même la découverte de l'assassin ressemble à un formidable coup de chance.

 

Il n'en demeure pas moins que c'est un roman fort plaisant à lire, avec une atmosphère assez impressionnante, et j'ai dévoré chaque page pour connaître le fin mot de l'histoire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article