Le Glaive de l'archange, Caroline Roe

Publié le par Blanche

Le-glaive-de-l-archange.jpg

 

 

 

 

Résumé :

 

Dans l'Espagne du xive siècle, Gérone accueille la deuxième plus importante communauté juive de toute la catalogne. Le médecin juif Isaac y officie malgré un sérieux handicap : il est aveugle. Respecté et reconnu, ce ne sont pourtant pas seulement ses talents de guérisseur qui font sa réputation. Observateur subtil de la nature humaine, assisté de sa femme Judith, de son jeune apprenti Yusuf et de sa charmante fille Raquel, il répond immanquablement présent lorsqu'il s'agit d'enquêter sur les crimes les plus épineux. Pendant l'été 1348, alors que le royaume d'Espagne est frappé par la peste, Isaac lutte pour sauver ses patients. mais le fléau n'est pas la seule cause de décès. Une religieuse en fait un serviteur de la reine d'aragon déguisé en nonne - meurt dans des bains publics. C'est alors que l'évêque de Gérone, un vieil ami d'Isaac, fait appel à ses talents pour sauver sa nièce d'une étrange blessure infectée. Il lui demande également de l'aide pour tenter de disculper un jeune homme entraîné malgré lui dans un sombre complot contre Don Pedro, roi d'Aragon.

 

Mon avis :

 

Me voici de retour après une absence imprévue, et les chroniques reprennent !

 

Ce qui fait la force de ce roman, à vrai dire, c'est plus le contexte dans lequel je l'ai lu qu'autre chose, navrée pour l'auteur. J'ai été prévenu au dernier moment d'un voyage en Espagne, et en choisissant le livre qui m'accompgnerait, j'ai déchigné celui-là, qui se passe précisément dans la ville où j'allais. Et ça change tout.

 

J'ai été très touchée par les descriptions des lieux, forcément, par l'ambiance du roman. Les temps sont durs, ils se remettent à peine de la Peste et les Juifs ne sont pas les bienvenus. Mais la vie continue et l'auteur nous raconte leur vie quotidienne avec beaucoup de savoir-faire, nous plongeant dans cette époque sans nous lasser ou nous donner l'impression d'avoir un cours d'histoire.

Les personnages sont très attachants, et notamment le petit Yusuf : comment ne pas s'attendrir en le découvrant ? Même Isaac, se débrouillant de son handicap pour aider les autres, est touchant dans sa détermination et sa vulnérabilité.

 

Pour autant, ma réserve vient plus de l'intrigue policière. Je me suis un peu perdue dans tous les protagnistes, les complots et les illuminés qui traînaient dans le coin, et j'ai vraiment eu l'impression que l'enquête policière passait au second plan. Il n'y a d'ailleurs, à ce sujet, pas réellement d'enquête, ils démêlent les choses sans vraiment chercher d'indices ou de pistes.

 

A vrai dire, c'est la seule chose qui m'a empêché de savourer pleinement cette lecture : les personnages sont attachants, la plongée dans l'époque est réaliste et plaisante, seule l'intrigue policière m'a laissée sur ma faim. Mais je me laisserais bien volontiers tenter par un autre tome, histoire de voir l'évolution des personnages !

Commenter cet article