Ceux qui sauront, Pierre Bordage

Publié le par Blanche

Ceux-qui-sauront.jpg

 

 

Résumé :

 

Et si la Révolution française n'avait pas eu lieu ? Voici le portrait d'une France qui ne fut jamais, où une minorité d'aristocrates continue, aujourd'hui, d'asservir les masses populaires, notamment en interdisant l'instruction. Jean, fils d'ouvrier, en fait la dure expérience lorsqu'une descente de police met un terme brutal aux cours qu'il suit clandestinement. Incarcéré, puis libéré par la Résistance, il devient un hors-la-loi. Clara, elle, est née du bon côté de la barrière. Pourtant, la vie dorée qu'on lui impose et les inégalités dont souffre son pays la révoltent. Deux personnages, un destin commun : changer le monde...

 

Mon avis :

 

Ce roman est une uchronie, autrement dit, une ré-écriture de l'Histoire à partir de la modification d'un évènement passé (merci Wikipédia). Dans cette histoire, nous voilà donc plongés dans le monde contemporain tel qu'il serait si la Révolution Française n'avait jamais existé.

 

C'est un genre que je lis peu et qui me perturbe pas mal, soyons honnête. Je comprends le concept, bien sûr, je le trouve même génial : avec des "et si", l'auteur refait le monde. Ce qui me pertube le plus, donc, c'est que deux "époques" se confrontent : Versailles est toujours le centre de la France (qui est gouvernée par un Roi), l'aristocratie et les soldats du roi existent toujours. Par contre, l'aristocratie prend l'avion, utilise un Internet, regarde la télévision. Perturbant.

 

Nous suivons le parcours de deux personnages aux antipodes l'un de l'autre : le premier est un fils d'ouvrier, illettré, voué à travailler dans les usines ou dans les champs. La seconde est la fille de l'un des personnages les plus influents de France. La différence est choquante et met mal à l'aise.

 

C'est un roman très sombre, la mort n'épargne personne et les personnages se retrouvent à commettre le pire pour survivre. Et j'avais beau leur murmurer de ne pas faire ça, ils ne m'écoutaient, coincés dans leur logique de survie.

C'est un roman difficile, la pauvreté est omniprésente tandis que les nantis se vautrent dans le luxe. Les délations, les arrestations arbitraires et la peine de mort sont légions. Et pourtant, j'ai suivi la gorge nouée, avec avidité, les aventures de nos deux héros, espérant un peu bêtement un happy-end.

 

Le point qui m'a plu et dérangé en même temps, c'est l'internet, qui leur fait découvrir la vie dans les autres royaumes. Le postulat de base, c'est que la Révolution Française a entraîné le soulèvement des autres peuples à travers le monde. Cette Révolution n'ayant pas eu lieu, les autres peuples sont donc toujours sous le joug de lignées royales et on retrouve donc, de mémoire, l'Empire Ottoman et la Monarchie de Chine. Perturbant, donc.

 

C'était une lecture prenante et enrichissante, pas forcément plaisante car certains passages remuent le ventre, mais très intéressante. C'est un "Et si" qui fait réfléchir et qui ne peut pas laisser indifférent.

Publié dans Fiche de lecture : SF

Commenter cet article