Un peu plus loin sur la droite, Fred Vargas

Publié le par Blanche

Un-peu-plus-loin-sur-la-droite.jpg

 

 

Résumé :

 

En planque sous les fenêtres de l'appartement du neveu d'un député, place de la Contrescarpe, Kehlweiler avise soudain une drôle de chose sur la grille d'un arbre. Un petit déchet blanchâtre, au milieu d'excréments canins. Pas de doute, c'est un os. Et même un os humain... Naturellement, lorsque Kehlweiler apporte sa trouvaille au commissariat du 5e arrondissement, les flics lui rient au nez. Mais ce petit bout d'os l'obsède tellement qu'il abandonne ses filatures parisiennes et suit une piste jusqu'à Port-Nicolas, un village perdu au bout de la Bretagne. Là vit un pit-bull. Une sale bête, qui avalerait n'importe quoi. Y compris un bout de cadavre. Reste à trouver le cadavre. Et l'assassin...

 

Mon avis :

 

J'ai beau lutter pour ne pas lire tous les Fred Vargas déjà parus, je n'y arrive pas. Ce fut donc avec une pointe de culpabilité que j'ai ouvert ce livre, me rappelant qu'il ne m'en reste que très peu à lire. Mais ce sentiment a très vite disparu. Dès les premières lignes, en fait.

 

Je ne les lis pas dans le bon ordre. Même si c'est assez peu important, ça fait bizarre d'assister à la rencontre entre Louis et les trois historiens. Mais c'est super intéressant de voir leurs rencontres.

Comme toujours, Fred Vargas part d'un évènement banal, presque ridicule : Louis trouve un os humain dans les déjections canines qui ornent le pied d'un arbre. Et j'ai beau fouiller dans ma mémoire, je n'ai pas souvenir d'avoir déjà lu des romans dont l'élement de départ était ce genre de choses.

 

On retouve, comme toujours, des personnages un peu marginaux, cabossés par la vie, différents de la norme de la société. Et si on rencontre, parfois, des gens plus "normaux", la douce folie de ses personnages devient la norme. Elle nous entraîne dans une enquête improbable, avec une multitude de personnages secondaires travaillés, ayant une identité propre, vivants. Et ça rend ses romans passionnants.

L'enquête, en revanche, m'a un peu moins passionné. Je l'ai trouvé un poil longue, un peu lente, plus que dans les autres romans.

 

Mais ça reste un excellent roman, déjanté et touchant, et ça ne fait que renforcer mon avis sur cette auteur : j'adore.

 

J'ai aimé

Commenter cet article