Le clan du Hameau, T.1 : Réveil, Karen Lad

Publié le par Blanche

Le-clan-du-hameau-T.1.jpg

 

Résumé :

 

Elie Vax, tout juste dix-huit ans, est sommée un peu rudement par ses tuteurs de trouver rapidement du travail et de quitter la maison. Élevée par son oncle et sa tante qui n’éprouvent aucune sorte d’affection pour elle, Elie s’exécute et réussit à dénicher  un boulot au Canada. Elle part entretenir la maison de campagne d’un certain Monsieur Smith.

Des choses bizarres se passent dans cette vieille maison, et bien  qu’intriguée par le comportement étrange de Monsieur Smith et de son frère, Elie ne se doute pas qu’elle vient d’entrer dans un  monde dangereux et fantastique.

Nul retour en arrière ne sera envisageable...

 

Mon avis :

 

Ce roman me fait de l'oeil depuis quelques temps. Sans surprise, j'ai fini par céder à la tentation. Sans regrets.

 

Ce roman n'est pas exempt de défauts. Au commencement, j'ai trouvé que l'auteur forçait un peu le trait, l'orpheline que ses tuteurs veulent à tout prix voir quitter la maison à ses dix-huit, la solitaire qui n'a pour amis qu'un chat et un muet.

De même, le cas étrange du frère qui suscite la curiosité de notre héroïne, puis l'incompréhension. Si c'est plutôt bien rendu, c'est un exercice particulièrement difficile pour maintenir un semblant de suspens quand les lecteurs savent, pour avoir acheté un roman estampillé ''bit-lit'', que la réponse  à ses interrogations n'a rien de réaliste ni de pragmatique.

J'ai trouvé qu'Elie manquait un peu de profondeur : elle m'est sympathique, mais sans plus. Vers la fin du roman, elle m'a même plutôt agacée, à devenir hystérique et à n'en faire qu'à sa tête au mépris des autres.

 

C'est pourtant un roman que j'ai lu dans la journée. Parce que le style est prenant, simple et efficace. Parce que les évènements s'enchaînent, parfois un peu rapidement, mais je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer.

Et puis, l'auteur a su me surprendre. Au début du roman, je voyais parfaitement où Karen Lad voulait nous emmener : Elie découvre la vraie nature du frère en question, apprend ce qu'il s'est passé. La suite semblait couler de source. Mais en fait, non. De ce microcosme qu'est le Hameau, la vieille maison, le champ s'élargit, le nombre de personnages grandit, les évènements prennent une dimension plus étendue.

 

Elie ne m'a pas vraiment convaincue, dans son rôle de gouvernante. Mais j'ai beaucoup aimé les autres personnages. Je les ai trouvé assez bien représentés et leur clan s'agrandit, amenant de nouveaux personnages touchants. J'aime l'idée de cette sorte de refuge, où se retrouvent des personnes un peu paumées, qui gèrent comme elles peuvent ce qu'elles sont, ignorant beaucoup de leur nature. Leur nature, d'ailleurs, même si on n'en sait pas beaucoup pour le moment, promet de devenir intéressante par la suite.

La manière dont sont présentés les vampires et les loups-garous est très intéressante, j'ai aimé voir ces être légendaires sous un regard différents : effrayants, quasi immortels et pas forcément sympathiques.

Comme l'annonce, pas forcément volontairemment, le titre, c'est un premier tome de prise de conscience, où l'on découvre petit à petit les différentes pièces de l'univers.

 

Si ce roman, premier de l'auteur, n'est pas parfait, il m'a fait passé un bon moment. Et je suis bien tentée de repartir dans l'univers d'Elie avec le second tome, car j'ai bien l'impression que l'auteur va nous apprendre beaucoup de choses et nous montrer que cet univers est plus complexe, plus en profondeur que dans ce premier tome.

 

J'ai aimé

Commenter cet article