S.O.S Léonard de Vinci, Philippe Ebly

Publié le par Blanche

S.O.S-Leonard-de-Vinci.jpg

 

 

 

Résumé :

 

« Si nous ratons le départ demain, c'est fichu. Nous resterons ici pour toujours. Il n'y aura pas de deuxième rendez-vous ! »
Thibaut et Xolotl n'ose pas se regarder. Depuis un mois, ils n'ont connu que des échecs. Et pourtant tout paraissait si facile au départ...
« C'est simple, avait dit Serge, nous allons porter un message et revenir avec la réponse. Rien que ça... »
Oui, mais le message était destiné à Léonard de Vinci. Il ne s'agissait pas d'une petite course, mais d'un voyage de cinq siècles dans le passé !
Et à Milan, rien ne se passe comme prévu. Impossible de voir le grand peintre. L'inquiétant Giacomo veille à sa porte, des ombres sinistres glissent dans les ruelles de la ville et, une nuit, Serge disparaît...

 

 

image-blog-challenge 2012

 

 

 

 

Mon avis :

 

S.O.S Léonard de Vinci est le douzième tome de la saga Les Conquérants de l'Impossible. Une saga que j'avais découvert avec Destination Uruapan, premier tome, qui m'avait tout particulièrement marqué. Je devais avoir une dizaine d'années, forcément internet n'existait pas pour les particuliers et j'ignorais que c'était une saga. Alors, quand, grâce à Livraddict, j'ai appris que cette saga comportait plus de vingt tomes, je me suis mis en tête de les trouver, et de les lire. Et quoi de mieux qu'un de ces livres pour avancer mon Challenge ABC 2012 ?

 

C'est de la littérature jeunesse, et j'ai passé l'âge de le lire. Et pourtant, pourtant... Rien n'est simple, dans ces romans : l'auteur n'hésite pas à mettre ses personnages dans des situations compliquées, et de les y laisser. Je veux dire, souvent dans les romans jeunesse, les personnages rencontrent des difficultés qui sont balayées la page suivante. Là, je pense notamment à la disparition de Serge et de ce qui s'en suit, la situation met beaucoup de temps à s'améliorer. Et ça ne fait que renforcer le réalisme des évènements.

 

Bien sûr, il y a quelques facilités, mais pas tant que ça. J'aime beaucoup les explications concernant les voyages dans le temps, l'infinité de possibles qu'elles ouvrent. Et si l'auteur reste vague sur le message, et la solution trouvée, c'est parfaitement compréhensible.

 

Certes, les explications ne sont pas particulièrement poussées, normal. Certes, les personnages principaux ne sont pas particulièrement complexes, c'est normal. Mais ils ont un réel caractère, ils sont différents mais en même temps, très liés les uns aux autres.

 

C'est un roman jeunesse que je trouve assez mature, très agréable à lire et très prenant. Et rien n'est simple, que ce soit les personnages ou les évènements qu'ils rencontrent. Une saga qui a vu défiler des générations et des générations, mais qui reste plus qu'agréable à lire !

 

J'ai aimé

Commenter cet article

marmeline 04/09/2012 09:33


J'ai adoré les sagas de P. Ebly, que ce soit Les Conquérants de l'impossible ou Les Évadés du temps. Je les achetais (ou plus exactement je me les faisais acheter) au fur et à
mesure de leur parution et j'ai pratiquement la collection complète chez mes parents. J'y replonge de temps à autre, toujours avec le même plaisir : c'est vite lu sans être simpliste, même si
c'est un peu daté : le niveau de connaissances et de débrouillardise de ces ados est plutôt élevé, par rapport à ce que je vois de certains jeunes de cet âge aujourd'hui... Ma fille a le même âge
que moi quand j'ai découvert cet auteur, mais elle n'accroche pas à la S-F. Ça viendra peut-être plus tard ! 


Merci pour cette excellente petite madeleine !


Marmeline

Blanche 04/09/2012 13:45



A l'époque, j'ignorais qu'il s'agissait d'une saga, donc j'essaie de retrouver, peu à peu, l'intégralité de la collection. C'est effectivement une série très prenante, et pas aussi simple que ce
qu'on peut lire habituellement en jeunesse.


Et je trouve que c'est un excellent moyen pour donner le goût à la lecture !