Jake Djones gardien du temps, T.1 : Mission Venise, Damian Dibben

Publié le par Blanche

Jake-Djones.jpg

 

 

Résumé :

 

Tandis qu'il rentre du collège en un jour londonien pluvieux, Jake Djones, quatorze ans, est enlevé par des ravisseurs peu communs. Ils prétendent agir pour sa propre sécurité et l'emmènent au quartier général de leur organisation, en Normandie au XIXe siècle ! Ils connaissent bien les parents de Jake, et veulent comme lui les retrouver. Mais ça ne va pas être facile : ces derniers sont perdus... quelque part dans le passé.

 

Mon avis :

 

Je dois bien avouer que la couverture, tout en relief, n'est pas totalement étrangère à ma décision d'adopter ce roman. Je sais bien qu'une couverture ne fait pas le roman, mais je suis si faible :(

Le résumé avait l'air prometteur également, même si je redoute toujours un peu les voyages dans le temps, à cause de cette fichue cohérence qui me perturbe à chaque fois.Le livre terminé, difficile d'avoir un avis tranché. Pour plusieurs raisons.

 

C'est un livre jeunesse. Je sais, je sais, à chaque fois, je remets ça sur le tapis, et à chaque fois, j'en lis d'autres, mais quand même. Autant il y a d'excellents livres jeunesse, qui manient les sentiments avec subtilité et qui réservent leurs lots de surprises, autant il y en a qui semblent cousus de fil blanc, avec des émotions trop faciles et trop convenues. Ce roman, à ma grande déception, fait partie de la seconde catégorie.

 

Bon, sans trop spoiler, on a un jeune ado qui se fait enlever, à qui on  raconte qu'il peut voyager dans le temps (sans surprise, il s'avère qu'il a des capacités hors du commun pour ce genre d'aventure), et qu'il doit sauver ses parents perdus dans le passé. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Jake ne fait pas trop de difficultés pour accepter tout ça. Bon, il rechigne un peu, doute, s'interroge, mais pas plus que le minimum syndical. Dommage.

 

Bien sûr, il veut sauver ses parents, et là, pour le coup, on sent bien toute l'affection qu'il leur porte. Au point de foncer tête baissée à Venise, pour les retrouver, malgré les mises en garde et les conseils de l'organisation qui lui conseillent de rester à l'abri. Et ce n'est que du bon sens : l'ado n'a jamais voyagé dans le temps, et s'attaque au plus méchant des méchants.

 

Parce que là aussi, le bât blesse. Les gentils sont très gentils, pétris de bonnes intentions, brillants, débrouillards, et chanceux. Les méchants, eux, sont très méchants, habillés de noir, très moches ou très beaux et ont pour animaux de compagnie des chiens hargneux ou des serpents. Sans parler de l'enchaînement d'évènements, où tout se déroule pour le mieux pour nos jeunes héros. Et c'est là que ça me pose souci. Je ne nie pas les capacités d'ado de 14 et 15 ans, pas du tout, mais ce côté "je débarque, mais je suis super fort en fait, je m'infiltre chez les méchants sans que personne ne remarque rien et je déjoue un complot mondial", ça me perturbe. Un peu. Beaucoup.

 

Et puis, il y a ces fameux voyages dans le temps. Toujours très délicat, car modifier le passé modifie le présent et le futur, non ? Et quid de ces méchants qui veulent assombrir l'Histoire, encourager les mauvais penchants humains pour déclencher des apocalypses ? L'auteur prend le partie de déclarer que les voyageurs sont "acteurs" de l'Histoire et qu'il peuvent parfaitement choisir l'époque à laquelle ils souhaitent vivre, sans que ça leur empêche de vieillir normalement. Soit. Mais lorsque le méchant souhaite, grosso modo, tuer tout le monde, ça va profondément changer l'Histoire. Et donc, potentiellement, empêcher ses parents de naître, et donc lui aussi de naître, non ?Et ça ne dérange pas ses projets ?

Bref, voilà le pourquoi du comment de mes réticences à lire des histoires de voyage dans le temps.

 

Ce fut cependant une lecture agréable, car fluide et relativement prenante : on a envie de savoir comment ça va se terminer, même si ça ne réserve pas de grandes surprises. Une lecture détente, sans prise de tête, où il ne faut pas chercher la petite bête si on veut en profiter.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Awira 11/05/2013 23:02


Hélas oui, tu as bien raison !


Beaucoup de déjà-vu, un héros pas très intéressant, et des personnages secondaires qui ne relèvent pas plus le niveau... Et le pire, c'est la motivation des méchants et leur but... Quel dommage
que ce ne soit pas plus crédible...


Un roman fade pour ceux qui sont déjà bien habitués des univers fantastiques, mais qui peut éventuellement être sympa pour quelqu'un qui fait une première découverte. Quoique dans le même genre,
il vaudrait mieux un Artémis Fowl, qui est plus dynamique et original.

Blanche 21/05/2013 21:55



Dommage que tu n'aies pas plus apprécié ce roman :(



nymeria 02/04/2013 20:24


Inconnu au bataillon ce bouquin ! Ton avis ne me donne pas plus envie que ça de me pencher dessus. C'est dommage, j'aime bien la thématique du voyage dans le temps, mais le manque de cohérence
m'énerve aussi !

Blanche 05/04/2013 10:29



Disons que c'est un roman qui se laisse lire, sans être inoubliable, loin de là ^^