Rivermorte, Chap.3

Publié le par Blanche

TN-20100919225516-a9fbcdde.jpg
Le brouhaha du marché semble s'être tu, et seule reste l'odeur prenante des ordures qui jonchent la ruelle. Elle ! Gardant une bonne distance de sécurité, il examine attentivement le moindre de ses détails. Pas de doute, c'est Elle. Certes, elle est sur un tas d'ordure. Oui, c'est vrai, elle a l'air plutôt mal en point. Du bout du pied, il la tapote, mais elle reste inerte. Son tissu noir est déchiré, ses baleines tordues dans un angle improbable, mais c'est bien cette satanée garce qui a failli lui coûter sa tête ! L'écusson doré, gravé sur le manche, en est la preuve ultime. L'ombrelle maudite ! A nouveau, il s'assure d'un coup d'œil autour de lui s'il est bien toujours seul dans la ruelle. Et il se surprend à lever les yeux vers les toits, espérant une silhouette familière qui, d'un signe de la tête, l'inciterait à prendre cet objet, ou à le laisser sur place. Mais Echidna n'est pas là.

Un nouveau regard torve en direction de l'instrument de perdition. Comment est-ce qu'elle s'est retrouvée là ? Son précédent propriétaire l'aurait jeté ? Mais pourquoi si loin de chez lui ? Intrigué, Elland se baisse, et attrape le manche entre deux doigts, la portant bras tendus, comme un objet contaminé par quelque terrible maladie contagieuse. Il a bien envie de la ramener chez lui, et lui arracher chaque morceau de tissu, un par un, lentement, sadiquement. De tordre encore les baleines, indéfiniment. De taper sans répit sur cet écusson doré qui le nargue. Pour la punir d'avoir alerté les gardes. Pour lui apprendre à se ficher dans les embrasures des portes quand sa place est normalement sur un porte-manteau.
Il hésite un instant, immobile au milieu de la ruelle déserte et silencieuse. Ce comportement est puéril. D'abord, parce que c'est une simple ombrelle. Un banal objet qui ne peut pas ressentir la douleur, et qui ne pourrait certainement pas se placer sournoisement en plein milieu de son chemin juste pour lui empoisonner l'existence. Et puis, il ne s'est pas fait prendre, c'est l'essentiel, non ?

Il prend une grande inspiration, scrute à nouveau les alentours, et esquisse un sourire proprement effrayant alors qu'il se remet en marche, l'ombrelle toujours en main. Dans un murmure sinistre, il profère :


- Tu vas le regretter.

Il s'attarde quelques instants dans la ruelle suivante, pour déloger d'une planche pourrissante quelques clous rouillés, puis s'engouffre à nouveau dans l'effervescence du marché, l'ombrelle plaquée contre lui, aussi discrètement que possible. Il s'arrête pour acheter du pain et quelques fruits grâce à la générosité de son donneur du jour, puis regagne rapidement l'abri de son repaire, perché sur les toits. Sa logeuse ne l'a jamais vu entrer par la porte principale, ni emprunter les escaliers. En réalité, il a posé quelques pièges au dernier étage, ainsi qu'à la porte. Depuis, le moyen le plus sûr pour accéder à sa tanière, c'est la voie extérieure.
Encombré, il met un peu plus de temps pour grimper les quatre étages de l'immeuble voisin. Il ne jette qu'un rapide coup d'œil à Echidna : elle ne bougera pas avant plusieurs heures. Il se faufile par la lucarne, déblaye rapidement le petit bureau des babioles qui s'entassent, et y dépose l'ombrelle, tel un cadavre tout juste refroidi chez un croque-mort. Le pain et les fruits trouvent place sur la couverture de son lit. Les clous rouillés en main, il s'approche inexorablement de sa proie, bien décidé à lui faire payer l'affront au prix fort. L'écart se réduit, et bientôt la pointe meurtrière frôle le délicat tissu déjà si fragilisé. C'est alors que l'impossible se produit. L'ombrelle esquive l'attaque.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anémone 16/01/2011 19:24



LOOOOOOL!


Elle: L'Ombrelle! On s'attend à une fille, à un coup de foudre, mais à une ombrelle... 


Je crois bien que j'ai fait sursauter tout le monde à la maison en riant à ce passage!


Vraiment bravo! J'aime beaucoup le caractère un peu idiot du personnage. Se venger d'une ombrelle, vraiment! XD



Blanche 16/01/2011 21:46



Je suis vraiment contente que ça te plaise ^^



La châtain 08/11/2010 19:42



Une ombrelle? O.O


Drôle d'aventure que de se faire avoir en plein cambriolage par une ombrelle..



Blanche 08/11/2010 20:42



Oui... à croire qu'il n'est pas aussi doué qu'il le prétend. A moins qu'il soit particulièrement malchanceux ^^