Rivemorte, Chap.84

Publié le par Blanche

 

Enfer

 

Elland se contente de hocher doucement la tête. Bien sûr que Thémus serait furieux, et il comprend ces hommes qui, s'ils en parlent entre eux, se gardent bien d'en parler à leur chef. Mais Thémus sera encore plus furieux d'apprendre qu'ils lui ont caché un élément si important. Car cette information pourrait bien s'avérer capitale.

Echidna vient de voir les hommes disparaître dans un bâtiment, et aussitôt, Elland sait qu'il s'agit de la demeure de Tanorède Guevois. Il demande à Echidna de revenir le chercher, il doit partager certaines données avec les autres. Cilas s'est pris la tête entre les mains : il regrette visiblement d'avoir parlé. Elland déclare, d'une voix douce :


- Je suis obligé d'en parler avec Thémus. Mais je glisserai un mot à ton sujet pour qu'il soit plus clément.

Seul un gémissement désespéré lui répond. A dire vrai, Elland comprend parfaitement sa réaction, c'est difficile de lui en vouloir. Mais s'ils avaient su plus tôt...
Echidna est déjà de retour. Le voleur ne s'attarde pas plus que nécessaire. Il ne leur faut qu'une poignée de battements d'ailes pour regagner l'Hermine Affamée.

La gargouille se pose sur le toit, fière d'elle-même et de son coéquipier. Elland se faufile à travers la lucarne, s'arrête quelques minutes dans son repaire puis dévale les escaliers.
La taverne, même en cette heure matinale, s'éveille doucement. Le dragon a réintégré sa cuisine et malgré une délicieuse odeur de pain chaud, Elland hésite à s'y aventurer.

La cuisinière bougonne, puis finit par lâcher :


- Sers-toi. Sinon, tu reviendras piquer dans mon dos, je te connais.

Légèrement rougissant, Elland s’exécute en la remerciant. Les bras chargés de pain chaud, de beurre, de confiture et de miel, il se rend dans la salle principale. Pèire et Théoliste sont déjà là et déjeunent en parlant à voix basse. Le soulagement et la joie de Théoliste sont clairement visibles lorsqu'il aperçoit Elland. Il se lève brusquement, termine sa bouchée, et se précipite vers le voleur pour le serrer dans ses bras, laissant tout juste le temps au voleur de déposer ses victuailles. Un sourire attendri marque le visage d'Elland, qui lui rend son accolade avec plaisir. Puis, comme une mère qui retrouverait son enfant après une longue absence, le guérisseur s'écarte légèrement d'Elland et l'observe attentivement. Du bout des doigts, il effleure la fine cicatrice blanche qui orne la joue d'Elland. Puis, avec un large sourire et une tape dans le dos, il souhaite la bienvenue au voleur. Ils passent enfin aux choses sérieuses en dévorant leur petit-déjeuner, tandis que Théoliste déclare :

- Pèire m'a raconté ton escapade. C'est très impressionnant. J'ai vraiment hâte de rencontrer cette Jehanne. Elle doit être fascinante.
- Fascinante ? Sans doute, oui. Après tout, c'est la créatrice des gargouilles. Mais son discours n'est pas vraiment clair.
- Bah ! Ça sera un défi à relever, que de la comprendre.
- Et pas des moindres. Mais je voudrais vous parler d'autre chose.

Pèire a suivi attentivement l'échange entre Elland et le guérisseur. Ses yeux se mettent à briller d'espoir et il presse le voleur de leur raconter ce qu'il a découvert. Sans se faire prier d'avantage, Elland raconte :

- Les hommes de Thémus ne lui disent pas tout. Apparemment, il est arrivé plusieurs fois que ceux qu'ils surveillaient sortent d'un immeuble sans que quiconque ne les ait vu rentrer.
- Tu penses qu'il y a une autre porte dissimulée dans les immeubles ?
- J'en suis persuadé. Nous nous sommes concentrés sur le contenu de l'appartement, ou plutôt sur l'absence de contenu. Et nous n'avons pas pensé à vérifier qu'il n'y ait pas d'autre issue plus discrète. Mais ça serait parfaitement logique : ils veulent à tout prix être discrets et le principe de double entrée est presque évident.

Théoliste et Pèire hochent la tête, approuvant la théorie d'Elland. A vrai dire, ils manquent tellement de théories qu'ils seraient prêts à accepter toute idée pourvu qu'elle tienne un minimum la route. Ils conviennent ensemble qu'il serait judicieux d'aller en parler à Thémus avant de faire quoique ce soit, au risque de le rendre plus furieux encore. Et puis, il s'implique tellement dans cette enquête qu'il serait injuste de le laisser de côté. Mais un problème se pose, et un problème de taille : que faire de Jehanne pendant qu'ils enquêtent ? L'emmener avec eux comporte de trop gros risques, elle ne passe pas inaperçue et risque de les déranger plus qu'autre chose. Et la laisser là, toute seule, ce n'est pas non plus sans danger. C'est finalement Théoliste qui propose de rester avec elle pour parler de potions de guérissons et de créations de gargouilles, persuadé qu'il pourrait apprendre énormément de choses. Sans trop oser casser ses illusions, Pèire et Elland approuvent, bien trop heureux d'avoir trouvé une solution qui convienne à tout le monde.
Ils se préparent en quelques minutes et laissent le guérisseur à la taverne. Puis ils se mettent en route pour la cordonnerie de Thémus.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article