Rivemorte, Chap.71

Publié le par Blanche

1hsppwsl

 

Un rayon de soleil caressant sa joue le réveille doucement. Il pousse un faible grognement, encore fatigué, et souhaite dormir encore quelques petites minutes supplémentaires. Mais alors qu'il tente de se retourner, de se lover dans une position plus confortable, il s'aperçoit que ses mouvements sont contrariés. Et soudain, dans une explosion de lucidité, les évènements de la nuit lui reviennent en mémoire : la forêt hantée, ce sommeil étrange, la tour maudite. Et en même temps qu'affluent les souvenirs, affluent d'innombrables douleurs dans tout son corps.

Il tente de se redresser pour voir où il est, mais c'est impossible : ses poignets sont liés dans le dos, et ses chevilles entravées. Pieds nus, allongé à même le sol, dans une position peu naturelle, tout son corps proteste d'être resté de longues heures ainsi. Il ne voit qu'un plancher sale, couvert de poussière, et quelques pieds de meubles. La pièce n'est pas bien grande et plutôt fraîche. Et l'odeur de renfermé le prend à la gorge.
Soudain, une voix féminine se fait entendre. Curieux d'en apprendre plus sur sa situation, il redresse un peu la tête et aperçoit l'origine de la voix. C'est une femme entre deux âges, étrangement vêtue d'habits complètement démodés, qui se tient devant la table. Le regard rivé sur un bol, dont le contenu brûlant fume doucement, elle marmonne :


- C'est fascinant... Proprement fascinant...

Son visage n'est pas sans charme, mais dans ses yeux marrons brillent une lueur de folie. Ses cheveux bruns sont noués en une lourde tresse qui serpente sur son épaule avant de retomber sur son ventre. Et tandis qu'il la détaille, la femme poursuit ses murmures incohérents, s'extasiant de voir un liquide chaud fumer dans un bol. Refusant d'en voir plus et le cou douloureux, Elland repose sa tête contre le sol.

Feignant de dormir, il essaie de clarifier la situation. Echidna a dû le conduire jusqu'à la tour, pendant qu'il était endormi. Et cette femme l'aura trouvé.
Mais pourquoi un tel comportement de la part de son amie ? Pourquoi le conduire dans un lieu manifestement dangereux ? Et où est-elle désormais ? Est-elle rentrée à Rivemorte, en l'abandonnant ici ?

Et qui est cette femme ? Et pourquoi, lui offrant l'hospitalité, l'a-t-elle si soigneusement ligoté ? Et si elle était une complice de Tanorède ? Ils ont toujours pensé que Ménandre se trouvait en ville, parce qu'ils n'avaient reçu aucune information leur prouvant que des sorties suspectes avaient été constatées. Mais s'ils étaient passés entre les mailles du filet ? Si les recherches qu'ils mènent depuis deux jours n'ont aucune chance d'aboutir pour la simple raison que Ménandre et ses ravisseurs ne sont plus en ville ? Mais alors … serait-il en danger ? Pourquoi le laisser entre les mains d'une femme seule ? Où sont les autres ? Et pourquoi ne se sont-ils pas débarrassé de lui comme ils l'ont fait avec l'espion ?

Un tintement se fait soudain entendre, comme le bruit d'un couvert contre une assiette. Puis aussitôt après, d'étranges paroles, prononcées dans une langue inconnue, psalmodient une rengaine. Aussitôt, les histoires que lui racontaient sa mère lui reviennent en mémoire. Les contes pour enfants seraient-ils exacts ? Habituellement, les sorcières ont un nez crochu et tout plein de verrues. Peut-être que celle-ci est différente... Ou alors, elle s'est servie de la magie pour modifier son apparence ! Oui... elle se sert de la magie. Sinon, par quel miracle aurait-il pu s'endormir alors qu'il se sentait en danger ? Serait-il réellement dans un repaire de sorcière ? Serait-il, impuissant, entre les mains d'une sorcière complètement timbrée ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article