Rivemorte, Chap.110

Publié le par Blanche

imagef10

 

 

 

- Mais tu savais faire ça, avant ?
- Ben non ! C'est trop bien, hein ?
- Ben...

Elland jette un regard désespéré à Maelenn, qui hausse les épaules :

- Ils ont... enfin, ils avaient un garde doué de magie. Il était capable de détecter les pouvoirs endormis, à condition d'examiner sérieusement la personne, et de les activer. Ménandre a sans doute eu des signes avant-coureurs, mais il devait être incapable de les identifier. C'est le cas de la plupart des mages. Et puis, à vrai dire, je ne suis pas convaincue qu'il s'agisse d'une coïncidence, cet enlèvement. Ils savent énormément de choses, ils ont beaucoup d'espions dans Rivemorte. Ils repèrent très rapidement les personnes capables de magie et font en sorte de les faire disparaître de la circulation. Ménandre était peut-être surveillé comme mage potentiel.

Le jeune homme acquiesce machinalement. Il a vu ces dizaines de mages retenus dans la tour, et la ville qui s'agite autour sans se douter de rien. Les instigateurs sont capables de tenir tout ça secret, c'est un sacré prodige. Et ils raflent régulièrement de nouveaux mages. Alors oui, il est plus que probable que des espions errent dans les ruelles à la recherche de toute personne présentant de quelconques capacités.

Mais pour l'heure, un autre soucis l'accapare. Ménandre, télékinésiste. Et l'enfer se déchaîna.

Mais le gamin semble tellement content de lui, et Elland s'est tant inquiété...
Il ne parvient plus à penser correctement. Tout s'enchaîne trop vite. Alors il se lève doucement, sous le regard intrigué de ses amis. Et prétexte une envie pressante pour s’éclipser quelques minutes.

Le prétexte n'est pas fallacieux, et il interrompt sa marche le temps de se soulager. Mais ile ne retourne pas au camp. Il s'en éloigne encore un peu et s'assoit sur large pierre plate, couverte de mousse.
Rivemorte est loin. Ils ont réussi à sortir vivants de la Grand Tour Célestis, libérant par la même occasion une nuée de mages aux pouvoirs aussi divers qu'effrayants. Et parmi ses mages se trouvaient sa drapière, connue par Ménandre sous le nom de Maelenn. Et le gamin. Sain et sauf. Bien qu'il soit doté, à présent, de pouvoirs dont Elland se serait bien passé.

Un bruissement attire son attention. La jeune drapière s'approche lentement de lui, un timide sourire aux lèvres. D'un mouvement de la tête, elle désigne la pierre et demande :


- Je peux m'assoir ?
- Bien sûr.

Elle fouille un instant dans les replis de sa robe et en sort un médaillon. Malgré la pâle lueur de la lune, il reconnaît sans mal le bijou. Celui qu'il a volé, il y a si longtemps, dans le manoir des Clamadinis, et dont le portrait à l'intérieur lui rappelait quelqu'un.

- Je suis navrée. Pour vous soigner, Théoliste a du enlever votre chemise et c'est tombé de votre poche. Je ne voulais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas. Mais je connais ce médaillon. Puis-je vous demander où vous l'avez trouvé ?

Elland fixe le médaillon, pétrifié. Peut-il lui avouer qu'il a pillé la demeure de ses ancêtres ? Bien sûr que non. Il comprend soudain pourquoi le portrait, à l'intérieur, lui rappelait quelqu'un. Maelenn est une descendante des Clamadinis, et c'est sans doute son aïeule qui est représentée. Son regard remonte jusqu'à la main qui tient le médaillon, aux doigts encore marqués par les travaux manuels. Puis il glisse jusqu'au poignet découvert, où la peau semble si douce qu'il brûle d'y poser les lèvres. Il ne peut pas lui avouer la vérité. Et il ne peut pas mentir.

- C'est une longue histoire qui n'a pas grande importance. Gardez le médaillon, c'est le vôtre.
- Elland ! Certainement pas ! Ce n'est absolument pas pour vous le réclamer que je vous posais la question. J'espérais juste pouvoir en apprendre un peu plus sur l'histoire de ce bijou.
- Il vous revient de droit, Maelenn. La femme, sur le portrait, fait partie de votre famille. Ce médaillon serait bien mieux autour de votre cou que dans ma poche.

Elland s'empourpre soudain en imaginant le bijou s'aventurer dans le décolleté de Maelenn, et remercie le ciel d'être si obscur.

- C'est un magnifique présent, Elland. Je ne sais comment vous remercier.
- Racontez-moi comment une Clamadinis a pu se retrouver drapière. Et comment vous vous êtes retrouvée dans la Grand Tour.
- C'est une longue histoire qui n'a pas grand importance...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guenievre 17/03/2013 10:20


De rien, ça fait plaisir et elle est vraiment bien! :)

Guenièvre 16/03/2013 21:24


Si si elle nous intéresse son histoire...


Dis, c'est pas plutôt de la télékinésie qu'il fait Ménandre? Télépathie c'est parler à quelqu'un d'autre ou lire ses pensées, non?


Et merci de publier plus régulièrement!

Blanche 16/03/2013 22:53



Rah, si, je me suis plantée >.<


Je corrige ça de suite. Et je vais publier de la sorte jusqu'à la fin ;)


Merci beaucoup pour ton soutien et merci de suivre cette histoire !