Pardonnez nos offenses, Romain Sardou

Publié le par Blanche

Pardonnez-nos-offenses.gif

 

 

Résumé :

 

Hiver 1284.
Les " froidures du Diable " accablent Draguan, petit diocèse du comté de Toulouse. La population est en proie aux peurs les plus irraisonnées depuis la découverte macabre de restes de corps suppliciés dans la rivière... Henno Gui, prêtre aux manières étranges, est mandé pour prendre en charge la paroisse d'Heurteloup. Enfoui dans une forêt inextricable, entouré de marais nauséabonds, Heurteloup vit dans l'oubli depuis des décennies.
L'église est en ruine, les maisons à l'abandon. Nul ne sait ce que les habitants sont devenus... Cette paroisse maudite intéresse pourtant les plus hautes sphères de Rome :un terrible secret semble avoir présidé à la " disparition " du village.

 

J'ai aimé

 

Mon avis :

 

Je ne connaissais pas Romain Sardou en tant qu'auteur. Le résumé m'a intrigué, alors je me suis laissée tenter.

 

Et je n'ai aucun regret. S'il serait facile d'accuser l'auteur d'être uniquement un « fils de » qui profite de la notoriété paternelle pour se faire une place au soleil, personne ne peut prétendre une telle chose après la lecture de ce roman.

 

Car l'auteur nous offre un récit très réaliste, aux phrases et au vocabulaire recherchés, parfaitement cohérent avec l'époque et extrêmement bien construit.

 

En quelques lignes, nous plongeons dans cette paroisse médiévale. Tous les éléments sont présents pour que l'atmosphère soit sombre et dure, comme à cette époque. A mesure qu'avancent les différents éléments de l'intrigue, l'auteur nous fait réfléchir.

 

Heurteloup, coupé du monde depuis des décennies. Les habitants parlent un langage différent, vénèrent des dieux différents. Faire un parallèle avec notre époque semble bien compliqué, nous qui sommes reliés, en permanence, au reste du monde. Comment peut-on oublier la présence d'un village à quelques kilomètres de nous ? Comment une micro-société peut-elle perdre à ce point son identité à la mort des ancêtres du village ? Plus de souvenirs, plus de passé dès que les mémoires les plus anciennes s'éteignent. Et pourtant, ces hommes et ces femmes se réfèrent à une puissance supérieure, comme si chaque homme se devait de croire en un Dieu pour trouver sa place. Pourquoi n'avons-nous plus ce besoin, aujourd'hui ?

Ces questions m'ont turlupiné pendant la lecture. Alors même que nous voulons croire que tout est éternel, ce genre d'évènements nous rappelle qu'il suffit de deux générations pour qu'énormément de connaissances se perdent.

 

Et puis, bien sûr, il y a la question de la religion. Difficile d'y couper, à cette période de l'histoire. Et même s'il serait bien naïf de croire que l'Eglise n'a rien à se reprocher, même si les évènements rapportés ne sont pas historiques, c'est assez impressionnant de lire la manière dont les hommes de foi ont manigancé pour remettre une personne dans le droit chemin, pour faire croire aux miracles ou encore, pour établir la toute-puissance de l'église.

 

Les personnages sont attachants, chacun avec leur personnalité propre et leurs petits travers. L'histoire est menée tambour battant et réserve bien des surprises. Certains passages sont plutôt difficiles à lire, car ils décrivent assez précisément des scènes sordides. Mais encore une fois, c'est parfaitement cohérent et l'auteur ne les place pas ici pour le plaisir de déranger, mais bien parce qu'elles ont leur place dans le récit.

 

La fin est à l'image du récit : dure et sombre. Mais Romain Sardou n'avait guère d'autre possibilité et un « ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants » aurait semblé parfaitement inadapté.

 

Ce livre est une vraie découverte. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur et l'univers qu'il nous dépeint. Quant aux intrigues, elles sont particulièrement bien menées. Un seul petit regret : j'aurais bien aimé avoir le temps de mieux connaître les différents protagonistes de l'histoire.

 

 

Un grand coup de cœur pour ce récit !

Commenter cet article

livr0ns-n0us 11/10/2011 14:20



J'aie eu un véritable coup de coeur pour ce roman ! J'ai lu également "Délivrez-nous du mal" du meême auteur que j'ai tout autant apprécié :)


 



Blanche 11/10/2011 15:13



"Délivrez-nous du mal", je l'ai quelque part dans ma PaL et je compte bien le lire. Surtout après ton avis !