Numéro Quatre, Pittacus Lore

Publié le par Blanche

Numero-Quatre.gif

 

 

 

Résumé :

 

Neuf d'entre nous sont venus sur Terre.
Notre but était de grandir, de nous entraîner et de nous réunir pour ne faire plus qu'un afin de les combattre. Mais ils nous ont trouvés et nous ont pris en chasse les premiers. À présent, nous sommes tous en fuite. Nous nous cachons en permanence, pour que personne ne nous repère. Nous vivons parmi vous sans que vous vous en rendiez compte. Mais eux le savent. Ils ont attrapé Numéro Un en Malaisie. Numéro Deux en Angleterre. Et Numéro Trois au Kenya. Ils les ont tous tués.

Je suis Numéro Quatre. Le prochain sur la liste.

 

Pas convaincue

 

Mon avis :

 

J'ai été séduite par la couverture, le résumé qui semblait plutôt prometteur et original. Et au final, je suis plutôt mitigée.

 

L'intrigue en elle-même est plutôt originale : ayant fuit sa planète d'origine, le héros tente de se construire une vie normale. Jusqu'à ce qu'il apprenne qu'il est le prochain sur la liste. Le résumé promettait un roman haletant, plein de suspens. Promesse tenue.

 

J'ai aimé l'histoire, donc, même si je déplore que la première fille qu'il rencontre soit la bonne, celle qui fait chavirer son cœur et … sortez les violons, quoi. De même, le méchant du lycée, forcément, qui va l'empêcher de passer incognito, parce qu'il le provoque. Et le binoclard du lycée, paria parce qu'il a des passe-temps si différents des autres lycéens.

 

La plume est agréable à lire, mais j'ai trouvé que le roman s’essoufflait un peu sur la dernière partie. Et j'ai trouvé que la construction manquait, elle, d'originalité. Le héros, parfaitement conscient qu'il ne doit pas se faire remarquer, qui, dès le premier jour, se bat avec le gros dur du lycée et devient le point d'attraction de tous. Le héros prêt à saborder sa couverture pour la fille qu'il aime. Prêt à tout expliquer au binoclard parce que bon, de toute façon, il est tellement space que personne ne le croira. Bref, si l'intrigue générale pouvait être intéressante, le déroulement en lui-même a un air de déjà-vu un peu trop prononcé.

 

Une lecture distrayante, relativement prenante, mais qui n'est pas non plus inoubliable. Même si j'ai pu comprendre certaines motivations du héros, je n'ai jamais réellement eu peur pour lui, je n'ai jamais réellement frémit. Un peu trop convenu, là encore. Dommage.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article