Mercy Thompson, T.6 : La marque du fleuve, Patricia Briggs

Publié le par Blanche

Mercy-thompson-T.6.jpg

 

 

Résumé :

 

Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n'ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n'ont qu'une idée en tête : être au calme et ensemble. Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer. Une mission qui pourrait bien jeter une lumière nouvelle sur les origines de la jeune femme.

 

Mon avis :

 

Je suis une grande déçue, une perpétuelle insatisfaite de la bit-lit. Si le concept de base me plaît, je trouve que les héroïnes se ressemblent toutes, avec les mêmes caractères et cette même fâcheuse tendance à coucher avec le premier venu. Et pourtant, j'y reviens, souvent, pour trouver une autre pépite. Une autre, parce que la série référence pour moi, en bit-lit, LA série que j'adore, c'est Mercy Thompson. Et je suis fière, très fière, d'avoir réussi à ne pas me jeter sur le sixième tome sorti en grand format, et d'avoir attendu de longs mois avant la sortie en poche. Le fait que je le lise moins d'une semaine après l'avoir acheté n'enlève rien, selon moi, à cet acte de bravoure et de résistance à la tentation.

 

Et quel tome ! Ils sont tous là, nos chers personnages qu'on apprend à aimer depuis cinq tomes. Certes, ça ne dure pas : Mercy et Adam partent en lune de miel loin de la meute. Je dois avouer qu'ils m'ont manqué, Warren, Daryl, Jesse, Stephan et tous les autres. Mais au final, on les sent toujours proches, prêts à venir à la rescousse du couple au moindre problème. Et je trouve que l'auteur a fait un bon choix. Qu'ils s'éloignent de la meute permet un autre développement de leur relation, et c'est vraiment plaisant de voir leur couple tant mis en valeur.

 

L'écriture de Patricia Briggs est toujours aussi agréable à lire, fluide et porteuse d'émotion. Et ce que j'aime chez elle, tout particulièrement, c'est qu'elle a vraiment construit son univers, avec beaucoup de cohérence et sans nous créer des vampires qui scintillent au soleil. Elle prend le temps de décrypter les paroles, les gestes, ces éléments qui pourraient nous paraître presque anodins alors que le langage corporel et les non-dits sont tellement plus parlants que de simples gestes ou paroles !

 

Et dans ce tome, nous plongeons dans l'histoire de Mercy. Dans son passé et dans ses origines indiennes. Ce tome regorge de légendes indiennes, de croyances et de magie. C'est fait avec naturel, sans tomber dans le côté "leçon d'histoire", et j'ai pris beaucoup de plaisir à les découvrir. Patricia Briggs fait intervenir de nouvelles créatures et de nouveaux personnages, dont certains seront au rendez-vous dans les prochains tomes, j'en suis convaincue. Et toujours dans la cohérence, elle ne sort pas ces créatures ou ces personnages de son chapeau, nous laissant pour le moins perplexe. Non, tout est lié, tout est imbriqué, et tout est évident, au final.

 

Il est évident que je relirai ce tome, car malgré un livre un peu court à mon goût (quand on aime, on voudrait que ça ne se termine jamais), et malgré la quasi-absence des autres personnages récurrents, j'ai dévoré ce tome en savourant chaque page. Et je me languis déjà de lire le septième tome...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article