Masques, Patricia Briggs

Publié le par Blanche

Masques.jpg

 

Résumé :

 

Aralorn est une changeforme qui a délaissé les privilèges d'une noble naissance pour une vie d'espionnage et d'aventures. Elle a croisé Loup au cours d'une mission et tous deux sont devenus d'inséparables amis, car elle sait qu'il dissimule sa véritable nature sous son apparence animale.
Mais des circonstances dramatiques vont l'amener à se poser encore plus de questions sur son énigmatique compagnon et sur l'ampleur de ses pouvoirs.
Quant à lui, il fera tout pour protéger Aralorn du danger mortel qui la guette, quitte à se dévoiler, quitte à mettre sa vie et son âme en péril.

 

Mon avis :

 

Patricia Briggs est une auteur que j'affectionne tout particulièrement : sa série Mercy Thompson est l'une des plus intéressantes en bit-lit. Ayant lu tout ce qu'elle a fait en bit-lit, je me suis intéressée à ses autres romans, dont Masques, un roman de fantasy.

Ce roman est le premier qu'elle a écrit, une préface en parle, et ça se sent.

 

Si j'avais commencé à lire cette auteur avec ce roman, j'aurais sans doute été moins critique. Ce que j'aime dans sa manière d'écrire, c'est la complexité des univers qu'elle dépeint, et le fantastique travail psychocolique des personnages qu'elle crée.

Dans ce roman, l'univers n'est pas spécialement original, et manque quelque peu d'explications. C'est un mage, particulièrement puissant, qui règne sur le monde. Mais le mage en question s'est détourné du bien et répand le mal autour de lui. Aralorn est changeforme, peu affectée par sa magie, et se dresse donc contre lui, avec Loup, son allié mystérieux.

 

Les personnages sont intéressants, elle nous dépeint tout une galerie qui ne peut laisser indifférent. Mais elle a fait bien mieux, plus tard, avec ses séries de bit-lit et la comparaison est rude.

La magie est bien imaginée, diversifiée et intéressante. Même si c'est, comparé à Mercy Thompson, loin d'être aussi fouillé. Il faut quand même reconnaître que c'est le premier tome d'une série de deux, et qu'on en saura peut-être plus par la suite.

 

Elle a ménagé du suspens, notamment concernant l'identité réelle de Loup. Si certains points m'ont surprise, d'autres en revanche, je les attendais.

 

Pour conclure, c'est un roman agréable à lire, mais qui souffre de la comparaison avec ceux qu'elle a pu écrire ensuite.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article