Louis le Galoup, T.2, Jean-Luc Marcastel

Publié le par Blanche

Louis-le-Galoup-T.2.gif

 

Résumé :

 

Pourchassés par le Scalaire et ses limiers infernaux, Louis, Sévérin et la Roussotte ont fui leur village au bout du monde, abandonnant derrière eux innocence et enfance.
Sur les conseils de Thierry, le galoup blanc, resté en arrière pour retenir leurs monstrueux poursuivants, les trois compagnons descendent la vallée pour se rendre à Aurillac et trouver asile chez Maistre Lebreton. Mais encore faut-il entrer dans la ville et, une fois dedans, pouvoir en ressortir... Les murailles peuvent vite se transformer en piège mortel, surtout quand on y est enfermé avec les loups.
Dans la nuit qui monte, une tourmente approche, terrible, carnivore, sans repos, et cette tourmente a un nom... Malemort. Le Grand Veneur chasse et sa proie... c'est Louis.

 

Coup de coeur

 

Mon avis :

 

 

Après le coup de cœur du premier tome, je ne pouvais pas faire autrement que de me jeter sur le second opus des aventures de Louis le Galoup.

Et bon, une fois entre les mains, il a été plus que difficile de résister, ne serait-ce qu'une semaine, à la tentation de le dévorer d'une traite !

 

C'est avec un immense plaisir que j'ai retrouvé Louis, Séverin et la Roussotte. Après le confort bien relatif de leur village natal, les voilà donc sur la route, en direction de la Ville.

On en apprend un peu plus sur les galoups, sur les méchants de l'histoire. Et on apprend à aimer encore plus certains personnages, quand d'autres se nuancent un peu, devenant moins détestables.

 

Mais mon plus grand plaisir, ce fut de retrouver la plume de l'auteur. C'est un conte, qu'il nous offre là, et la plume reflète parfaitement cette différence : c'est un récit intensément vivant, au langage courant, parfois familier. La lecture est une source de plaisir, autant grâce à l'écriture que grâce à l'histoire.

 

Et comme je suis tombée sous le charme de l'objet livre, magnifiquement décoré d'illustrations, avec une post-face riche et pleine d'humour, je voulais absolument les tomes suivants. Qui sont en ''indisponible'', puisque la saga va apparemment sortir en livre de poche. Je n'ose pas vous raconter la sueur froide quand la libraire m'a dit avec un sourire gentil qu'elle ne pouvait rien commander et qu'il faudrait patienter. Mais grâce à la magie d'internet, j'ai pu obtenir ces tomes manquants, que je garde sous le coude !

 

Comme toujours quand j'ai adoré un roman, mes chroniques sont courtes. Difficile de trouver quoique ce soit à reprocher à ce tome, si ce n'est peut-être, parfois, certaines longueurs que l'auteur évacue de très belle manière. Alors je me contenterai de résumer ce billet par ce qu'il me vient en tête quand je pense à ces romans : « lisez-le, c'est trop bien »

Commenter cet article