Le bar de l'enfer, A. Lee Martinez

Publié le par Blanche

Le-bar-de-l-enfer.gif

 

 

Résumé :

 

Quand Earl le vampire dégarni et Duke le loup-garou bedonnant s'arrêtent dans ce restaurant pourri, dans un bled paumé du Texas, ils ne se doutent pas encore qu'ils viennent de fourrer leur nez dans un sac de noeuds d'envergure cosmique.
Chez Gil, on sert du zombie au petit-déjeuner. Bien décidés à débarasser le bar de toute cette racaille surnaturelle, nos deux lascars croisent toute une galerie de personnages douteux, de Loretta la patronne obèse à Tammy, l'ado gothique très sexy, en passant par Cathy, le charmant fantôme qui hante le cimetière du coin, et comprennent que ça ne va pas être simple. Mais à trop fricoter avec les démons, il arrive qu'on tombe amoureux...
ou qu'on risque sa peau en empêchant l'apocalypse. Vos frites, avec ou sans fin du monde ?

 

Sympa!

 

Mon avis :

 

Autant le dire tout de suite, ce n'est pas la couverture qui m'a décidé. Ni même le résumé, bien que. C'est une chronique de blog, que je n'arrive plus à retrouver pour vous la citer (oui, j'ai honte).

Mais voilà, j'ai cédé.

 

Et je ne le regrette pas. Certes, ce n'est pas une lecture bouleversante, qui reste gravée dans la mémoire, mais j'ai passé un bon moment.

Je l'ai lu dans la journée, tant l'écriture est facile d'accès et les évènements se succèdent à une vitesse vertigineuse.

Le point fort de ce roman, c'est son originalité : exit le vampire beau-gosse qui fait se retourner toutes les femmes. Celui du roman est dégarni, peureux, et malchanceux. Le loup-garou est loin des standards athlétiques : il est bedonnant.

Et pourtant, ils n'hésitent pas à s'arrêter dans ce restaurant en proie aux attaques de zombies.

 

Mais là, à l'image des personnages, il ne faut pas s'attendre à une résolution habituelle des conflits. De toute façon, le méchant de l'histoire n'est pas non plus à l'image des méchants habituels : c'est une ado gothique, Grande Prêtresse du Mal, avec pour seul et unique adepte un ado boutonneux qui ne pense qu'au sexe.

 

La plume est parfois un peu crue, l'auteur n'hésite pas à nous faire part des scènes de sexe (mais c'est rapide) ou à l'étalage de violence. Et pourtant, ça se lit très facilement.

Une agréable découverte, divertissante et pas prise de tête.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

louve 16/10/2011 03:18



Pour ma part ce roman m'a conquise! Une réelle bouffée d'air frais!



Blanche 16/10/2011 09:26



C'est sûr que ça change complètement de ce qu'on peut lire sur les vampires et les loups-garous habituellement !