La nef des damnés, Viviane Moore

Publié le par Blanche

La-nef-des-damnes.gif

 

 

Résumé :

 

La Sicile est au bout du voyage quand débute ce troisième volet de La Saga de Tancrède le Normand.
Mais, au printemps 1156, la Méditerranée recèle plus d'un piège pour les deux navires de guerre partis des semaines plus tôt de Barfleur. Hugues de Tarse et Tancrède d'Anaor devront une fois encore combattre côte à côte pour survivre tant aux tempêtes qu'à l'assaut des pirates barbaresques. Mais les pièges les plus redoutables ne sont pas les plus visibles. Un navire rôde alentour, menaçant, inquiétant, à l'image de celui qui le dirige et qui se fait appeler le Diable de la Seudre.
Un homme qui n'en est presque plus un et qui, assoiffé de vengeance, risque fort de ne pas emprunter seul la route qui le mène vers l'Enfer.

 

challenge polar historiques-copie-1

 

 

Mon avis :

 

Cette série est un peu particulière, car au bout de deux tomes, je n'arrive toujours pas à déterminer si je l'aime bien ou pas. J'ai décidé de poursuivre avec ce troisième tome, ce qui est plutôt bon signe car ça implique que je ne la rejette pas en bloc. Et c'est mieux passé, cette fois.

 

Je pense que ça vient du fait que j'ai intégré l'idée qu'on ne suivait pas exclusivement Tancrède et Hugues de Tarse. Comme ils voyagent à bord d'un bateau, nous avons tout un panel de personnages présents, et l'auteur nous propose souvent les narrations des autres protagonistes. Au risque, parfois, de nous perdre un peu.

 

Elle parvient pourtant parfaitement à faire ressentir l'atmosphère spécial qui règne et à nous présenter les personnages sous des angles complexes et subtils. Mais ce roman est dans la lignée directe des précédents et je pense que si on n'a pas lu le tome précédent, on risque d'être perdu.

C'est cependant avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé mes personnages préférés, et notamment les guerriers fauves, ces vikings sans peur. J'ai beaucoup aimé la manière dont elle retranscrit ses hommes qui ne craignent rien, qui songent au "paradis" viking au moment de combattre, qui refusent de mourir simplement dans leur lit.

 

L'intrigue n'est pas classique, dans le sens où il n'y a pas de meurtre qui déclenche une enquête. On suit les personnages dans leur traversée de la Méditerranée, avec les tempêtes, les attaques de pirates, et leur refuge dans une île où les moines présents sont bien étranges. Le tout est parfaitement rendu et très crédible. Et surtout, si on se doute de ce qu'il se passe, il y a bien des évènements qui intriguent et qui poussent à dévorer les pages pour comprendre.

En étant un peu attentif, je pense qu'on peut comprendre assez rapidement ce qu'il s'y passe, mais jusqu'au bout, l'auteur déroule son intrigue avec savoir-faire.

 

Cela dit, une fois l'intrigue de cette île résolue, les personnages reprennent leur route et j'avoue y avoir pris moins de plaisir. Ce principe d'une histoire dans une autre me perturbe un peu. C'est peut-être parce que je m'attends à un schéma plus classique, quand je lis des polars historiques, je ne sais pas trop, mais cette série me déroute un peu.

J'ai pris plus de plaisir à lire ce tome, donc je pense que je me laisserais encore tenter par les prochains, mais pas dans un avenir immédiat.

 

Sympa!

Commenter cet article