La Geste de Lyon, T.1 : Le maître des gargouilles, Nicolas le Breton

Publié le par Blanche

Le-maitre-des-gargouilles.gif

 

 

Résumé :

 

Le mal rôde dans les ruelles de Lyon. Un religieux fait une chute suspecte, une jeune femme est retrouvée assassinée... En ce début de XIV siècle, bien peu d'hommes honnêtes veulent soulever le voile de ces morts honteuses. Philippe le Bel roi de France, et Amédée le comte de Savoie luttent tous deux d'influence pour faire basculer la ville sous leur domination. Les bourgeois de Lyon jouent de l'archevêque contre les chanoines, du royaume contre l'empire. Alors, qui se soucie du sort de ceux qui se vautrent dans le péché, et trouvent leur juste punition ? Seul le jeune Guillaume-Bâtard, Anselmus le sinistre nain, et l'officier français Barthélemy Chevrier veulent démasquer la créature qui hante et tue, impunie. Mais chacun des trois hommes a ses raisons d'agir, et la vérité n'est qu'un jouet aux mains des ambitions et des calculs politiques. À l'heure ou les passions flambent, tandis que la guerre menace, la justice broie un innocent... Mais qui s'en soucie ?

 

challenge polar historiques-copie-1

 

 

Mon avis :

 

Je cumule les polars historiques et je me disais que ça serait bien d'en lire sur Lyon. Et en fait, c'est dans un tout autre contexte que je suis tombée sur ces romans. Je cherchais des informations sur le Vieux Lyon quand j'ai trouvé une visite autour de la découverte des gargouilles et autres monstres cachés des églises du quartier. Visite guidée par un passionné, qui écrit aussi des polars historiques sur Lyon. Coïncidence ? Je n'y crois pas ! Je penche plutôt pour la théorie du complot, visant à me tenter toujours plus et à me faire lire de plus en plus de livres.

 

Je suppose que je ne surprendrai personne en avouant avoir cédé à la tentation. C'est un roman très court, moins de 130 pages, et ça m'a donc laissé un goût de trop-peu.

L'auteur a fait le choix de retracer plusieurs années, nous avons donc pas mal d’ellipses temporelles, qui semble diluer encore plus l'histoire. Nous suivons tout un panel de personnages, principalement religieux, qui cherchent à découvrir l'auteur de ces meurtres.

 

Mais il ne s'agit pas seulement de meurtres, l'auteur retrace également la vie quotidienne et les grands évènements qui ont marqué l'époque et la ville. De ce fait, nous sommes loin d'avoir une réelle enquête et la résolution des meurtres se fait presque par hasard.

 

J'avoue avoir été légèrement déçue par le traitement de l'intrigue. Les trois personnages principaux sont esquissés, et j'espère retrouver dans les tomes suivants tout ce qui fait leur charme. Car rien que pour le plaisir de lire des aventures qui se déroulent dans le Lyon médiéval et pour le plaisir de redécouvrir l'histoire de ma ville, je lirai les prochains tomes.

 

Sympa!

Commenter cet article