La Chasse Sauvage, Laetitia Bourgeois

Publié le par Blanche

La-Chasse-Sauvage.gif

 

Résumé :

 

Novembre, mois de la fête des morts.
Superstitions et traditions se mélangent, laissant le champ libre à l'imagination. la vie s'écoule paisiblement au val d'Amblavès jusqu'à l'arrivée d'un groupe de cavaliers. Masqués, ils chevauchent à travers le pays et sèment la désolation. Sont-ils des morts revenus de I'au-delà pour achever leur temps sur terre, les émissaires d'une sorcière ou des imposteurs profitant du climat de panique pour faire train basse sur le blé du val d'Amblavès ? Tous ont un avis et personne ne s'accorde.
Barthélémy, bayle du lieu, aura plus que jamais besoin de sa compagne Ysabellis et surtout de ses dons pour dénouer cette énigme. Mais saura-t-il la protéger ?

 

Coup de coeur

 

Mon avis :

 

Une jolie couverture, un résumé intéressant, et la faible créature que je suis cède à la tentation. Sans aucun regret !

 

Nous sommes plongés dans le Moyen-Âge, dans les années 1360,  une époque difficile où un simple accouchement tue. Dès les premières lignes, le vocabulaire utilisé, le mode de vie des habitants de cette petite région nous fait vivre cette période marquante de l'histoire. Pour ce qui est du vocabulaire, un petit lexique à la fin du roman vient nous éclairer sur certains termes. Nous pénétrons dans la vie quotidienne, mais aussi les périodes spéciales, comme ce mois de la fête des morts. L'auteure nous entraîne dans cette époque aux mille superstitions, toutes plus fascinantes les unes que les autres. Lætitia Bourgeois étant docteur en histoire médiévale, on peut raisonnablement penser que les faits sont cohérents avec l'Histoire. Quoiqu'il en soit, cette plongée dans la vie médiévale est tout simplement géniale.

 

Viennent ensuite tout un florilège de personnages, du Bayle Barthélémy, en passant par sa femme et leurs proches. Et tous, avec leurs caractères bien établis, sont touchants. Comme ce jeune papa, qui attend, anxieux, devant la porte de sa maison, la naissance de son premier enfant. Certains personnages sont plus ambigus et tout au long du roman, on se demande de qui il retourne exactement.

 

L'intrigue est pour le moins intéressante, car on suit les évènements sous l'oeil du Bayle, qui a bien du mal à trouver des explications rationnelles. Le silence des témoins potentiels le pousse à penser au pire, au risque d'être la risée du château, où il doit rendre des comptes à son seigneur. De mystérieux vols ont lieu mais personne ne décrit les mêmes attaquants, ce qui plonge l'enquêteur dans la plus grande perplexité. Et nous aussi par la même occasion.

 

La plume de l'auteur est très agréable à lire. Un peu plus complexe que les romans que je peux lire d'habitude, mais ça donne un ton très adapté à l'histoire.

 

C'est un roman qui m'a beaucoup plu pour l'immersion totale dans cette période de l'histoire et pour les personnages très touchants. Ce livre est le quatrième tome des aventures de Barthélémy (comme d'habitude, j'ai commencé à l'envers) et je pense me procurer les précédents pour replonger dans ce monde.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Awira 17/04/2011 21:57



C'est marrant parce que moi, la couverture ne m'a pas du tout inspirée. Je pensais que c'était une histoire avec beaucoup plus de surnaturel et de fantastique, et en plus, la 4ème de couverture
ne m'inspirait pas trop...


Mais en fin de compte, j'ai vraiment bien aimé ! Cela ressemble aux histoires de la série de livres de "Cadfael" d'Ellis Peter : des enquêtes au moyen-âge, sauf que les aventures de Barthélémy se
déroulent en France.


L'origine du titre, "La chasse sauvage", provient d'une superstition que l'on retrouve dans nombre de pays : un groupe de gens morts chevauchant la nuit, et porteur de malédiction. On en retrouve
ainsi par exemple une chanson du groupe Aes Dana, et même un tome de Buffy contre
les vampires !


Le vocabulaire moyennageux rend le tout très crédible. Au départ,ça m'a un peu freiné, mais certains mots sont expliqués à la fin, et la lecture reste agréable et fluide.


De plus, les personnages sont vivants, avec des caractères bien distincts les uns des autres. Aucun n'est stéréotypé. Certains sont très attachants (j'ai un énorme faible pour Ysabelis et
Barthélémy ).


 


J'ai passé un agréable moment avec ce roman, qui est le 4ème de la série, e je pense que je lirai les précédents avec grand plaisir.


Et d'autres critiques du livre sur:


- Blue Moon


- Onirik


- K-libre



Blanche 17/04/2011 22:12



En fait, le vocabulaire ne m'a freiné parce que j'en connaissais une partie avant de lire ce roman. Mais avec le lexique, même les mots inconnus deviennent limpides ^^