La Caverne de la Glace Noire, J.V. Jones

Publié le par Blanche

Caverne-de-la-glace-noire.gif

 

 

Résumé :

 

Les Maleterres.
Un lieu hostile, figé dans un éternel hiver. Au Nord, des clans guerriers en conflit. Au Sud, des seigneurs avides qui convoitent les territoires des clans. À 16 ans, Raif est un archer accompli. Sa vie bascule le jour où, de retour de la chasse, il découvre que les hommes du clan, parmi lesquels son père, ont été horriblement massacrés. Ash est la fille adoptive de Penthero Iss, haut-seigneur d’une forteresse.
À 15 ans, elle est une très belle adolescente, mais elle est hantée la nuit par des cauchemars de glace et de sang. Ensemble, Raif et Ash s’enfuiront sur les Maleterres enneigées, poursuivis par les sbires de Penthero Iss…

 

Perplexe 

 

Mon avis :

 

J.V. Jones est un auteur que je suis d'assez près. Mais c'est plutôt étrange, comme suivi. Disons qu'avec elle, je sais à peu près ce que je vais trouver dans ses livres : deux personnages qui découvrent leurs pouvoirs, un peu de romance, une quête/aventure en commun. Je sais également que j'y trouverai de l'action et que j'aurai du mal à lâcher ce livre.

En somme, que ce soit pour la Ronce d'Or, ou le Livre des mots, ce sont des cycles prenants, pas follement originaux, mais qui me font passer un bon moment. Un blockbuster, en quelque sorte.

 

Et ce nouveau cycle ne déroge pas à la règle.

Nous suivons donc Raif, un jeune homme des terres du Nord, aux pouvoirs étranges qu'il ne maîtrise pas tout à fait mais dont il se sert, presque inconsciemment. Le nouveau chef de clan devient bien vite l'homme à abattre. Mais il finit par vaincre, et Raif doit quitter les siens.

En parallèle, nous avons l'histoire d'Ash, jeune fille étrange, qui entend des voix. Puis une multitude de personnages plus ou moins secondaires viennent achever le tableau.

 

Ce qui fait la force de ce roman, c'est incontestablement la plume de l'auteur. Elle parvient à nous plonger dans son univers, mais pas seulement. Quand les personnages s'indignent, on s'indigne avec eux. Quand les personnages souffrent, on souffre avec eux. Quand ils s'interrogent, on s'interroge avec eux. C'est pour cette raison que je la compare un peu à Robin Hobb.

 

J'ai beaucoup aimé l'univers des terres du nord : les paysages balayés par la neige, le froid, les tempêtes de glace. La vie au sein du clan, parfaitement réglée. Et les villes, à quelques jours de marche seulement, qui sont complètement différentes, de part leur foi, leur mode de vie, leur culture. Les personnages sont toujours soumis au froid mordant, au risque d'engelures, leur survie est perpétuellement menacée, et pas seulement à cause de leurs ennemis.

 

La trame principale est complexifiée par de nombreuses intrigues en parallèle, qui ne m'ont pas laissée indifférentes. Mais là où j'ai été surprise, c'est que cet univers est plus sombre que les précédents. Et J.V. Jones ne nous épargne aucun détail, notamment concernant un personnage, qui a été torturé et qui sert, bien malgré lui, les plans du méchant Penthero Iss. Certains passages sont réellement difficiles à lire, même si, comme toujours, ils sont bien dosés et servent le récit. Pas de violence gratuite, en somme.

 

Le récit souffre de quelques longueurs, mais je suppose que c'est normal, quand on a à faire à un livre de poche de 950 pages. On trouve parfois le temps un peu long. Mais ça passe bien vite. Et le but premier qu'ils s'étaient fixé, à savoir rejoindre la caverne de la glace noire, apparaît soudain comme dérisoire. Car leur histoire est loin de s'arrêter là.

 

Mais voilà. Même si j'accroche aux personnages, aux situations et à la plume de l'auteur, il manque cette magie qui fait qu'on a les yeux qui brillent en lisant. Je sais, je suis légèrement pénible. J.V. Jones est une valeur sûre, qui nous permet de passer un excellent moment de lecture. Mais il manque un petit quelque chose.

Commenter cet article

AnémoneC'est tout 07/07/2011 03:06



Je les trouve stéréotypées, je crois...


 



Blanche 07/07/2011 07:16



Sans doute, oui. Comme je le disais, ses personnages comme ses histoires ne sont pas d'une originalité à tomber par terre.


Mais par contre, on est assez loin des persos féminins qu'on peut rencontrer dans la bit-lit par exemple, ces femmes fortes et indépendantes qui couchent avec le premier venu. Donc ça ne me gêne
pas trop ^^



Anémone 06/07/2011 20:54



Mmm... J'ai lu deux de ses séries, j'en possède une à la maison et pourtant, je ne parviens pas à accrocher à ses écrits. Ses personnages féminins me bloquent, je crois. 


 



Blanche 06/07/2011 22:39



Bizarre... Ce n'est certes pas de la Grande Littérature, mais je trouve que c'est plutôt plaisant à lire.