L'indien Blanc, Craig Johnson

Publié le par Blanche

L-indien-Blanc.jpg

 

 

 

 

Résumé :

 

Walt Longmire est le shérif du comté d'Absaroka depuis près d'un quart de siècle et n'a pas pour habitude de s'éloigner de ses terres familières du Wyoming. Quand il décide d'accompagner son vieil ami Henry Standing Bear à Philadelphie, où vit sa fille Cady, il ne se doute pas que son séjour va prendre une tournure tragique. Agressée pour une raison inconnue, Cady se retrouve dans un profond coma, première victime d'une longue liste blablablabla
Ce nouveau volet des aventures de Walt Longmire nous entraîne dans une course-poursuite haletante au coeur de la Cité de l'amour fraternel et confirme l'appartenance de ce shérif mélancolique à la famille des grands héros de roman policier.

 

Mon avis :

 

Bon, j'ai censuré une partie du résumé, même s'il ne vous faudrait qu'une poignée de secondes pour en retrouver l'intégralité. Mais c'est pour votre bien. Car cette fois encore, je trouve que le résumé en dit beaucoup, beaucoup trop, et qu'il gâche le suspens.

J'avoue que je n'ai même pas lu le résumé au moment de l'acheter, puisque c'était aux Quais du Polar, à Lyon, en présence de Craig Johnson en personne. Et vu que j'ai adoré les deux premiers opus, que je comptais bien l'acheter un jour ou l'autre, j'ai pas résisté bien longtemps. Craig Johnson est particulièrement sympathique, très souriant, avec son chapeau de cow-boy et son accent. Bref, exemplaire dédicacé donc *fière*.

 

Pour un excellent opus. Certes, Walt Longmire quitte son Wyoming chéri pour s'aventurer dans Philadelphie, à 2500 km des terres froides balayées par le vent. On le sent un peu perdu, un peu mal à l'aise, lui qui a tant l'habitude d'être reconnu où qu'il aille sur ses terres. Il n'en perd pas moins ce qui fait son charme : son cynisme, son autodérision, son humour. Et son grand coeur, bien sûr. Si les personnages secondaires récurrents des deux premiers opus sont restés dans le Wyoming, et donc moins présents, Henry Standing Bear, lui, est toujours présent et est en passe de devenir l'un de mes personnages secondaires préféré. J'adore sa vision des choses, ses croyances et la manière dont Craig Johnson le met en scène. Nous faisons également la découverte de nouveaux personnages, notamment la famille de Vic, et comme toujours, l'auteur sait en dresser un portrait tout en nuances, donnant réellement vie aux personnages.

 

Le résumé en dit beaucoup trop sur l'intrigue et c'est fort dommage. Car au début, nous sommes plongés dans la même perplexité que Walt Longmire, qui ne comprend pas pourquoi sa fille a été agressée. Et nous partageons son angoisse quant à son rétablissement. Et puis les évènements se précisent, les suspects se profilent à l'horizon, et nous voilà lancés dans une enquête haletante, pleine de rebondissements.

 

Je n'en dirai pas beaucoup plus à propos de cette enquête. Il n'y a pas vraiment de révélation choc au moment de la découverte du coupable, mais qu'importe : on boit chacun des mots, on se laisse entraîner par le tourbillon d'évènements, et c'est précisément ce que je recherche dans mes lectures.

Ce fut une lecture plus que plaisante. Craig Johnson, avec son humour, sa manière de présenter les personnages et les évènements tout en sensibilité, fait désormais partie de mes "Auteurs à suivre", ou plus exactement des "Auteurs dont je me précipite sur leurs nouveaux livres".

 

Coup de coeur

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article