Druide, Olivier Peru

Publié le par Blanche

Druide-Olivier-Peru.jpg

 

 

 

Résumé :

 

1123 après le pacte…
Les druides règnent en maîtres sur la Forêt, un royaume millénaire.
Ils conseillent les hommes, du plus humble au plus puissant, grâce à leur sagesse ancestrale.
Lorsqu’un mal ancien refait surface, un druide va tenter d’empêcher une guerre fratricide d’éclater. Pour cela, il devra percer des mystères liés aux plus noirs secrets de la Forêt.

 

Sympa!

 

Mon avis :

 

Après avoir lu des dizaines de critiques particulièrement enthousiastes à son sujet, je ne pouvais pas passer à côté de ce bouquin. Mais autant le dire tout de suite, je suis un peu déçue.

 

Les personnages sont sympathiques, sans être non plus totalement attachants à mon goût. L'auteur a su éviter l'écueil des clichés trop manichéens, et il s'avère que les méchants ne sont pas totalement méchants, et les gentils, pas totalement gentils. Le héros du roman, bien qu'on le suive avec plaisir, ne m'a pas spécialement touché, même si je comprends parfaitement ses motivations. Il manque un petit quelque chose qui le rendrait vraiment attachant.

 

L'intrigue est bien menée, là dessus, rien à dire. On découvre le monde, notre curiosité est titillée puis effrayée. Et le roman va crescendo jusqu'au dénouement. J'ai aimé la manière dont on découvre, en même temps que le druide, les mystères de la forêt. Même si certaines choses sont prévisibles, on reste tout de même surpris.

 

Alors qu'est-ce qui ne m'a pas plu ? L'impression de ''trop''.

 

J'ai trouvé certains dialogues trop étudiés, ils manquent de naturel et laissent clairement percevoir que c'est l'auteur qui explique quelque chose au lecteur et non pas deux personnages qui discutent.

 

J'ai trouvé que certaines descriptions, certains passages sont trop détaillés : l'auteur va mettre un paragraphe à nous expliquer des notions qu'on a compris en deux lignes, notamment en ce qui concerne les sentiments du druide. 

 

Il y a trop de paragraphes également : le récit est aéré, certes, mais certaines dernières phrases de paragraphe manquent de force, ne percutent pas vraiment. Du coup, on a l'impression que le découpage a été fait un peu maladroitement et que les "chutes" tombent à plat.

 

Et enfin, j'ai trouvé que l'auteur en faisait trop en ce qui concerne l'histoire en elle-même : certaines batailles sont trop détaillées, trop sanglantes (Savoir qu'un druide, lors d'un combat, se fait arracher la moitié du visage, et connaître les détails, c'est trop à mon avis). Certains mots de vocabulaire sont trop forts, également : lors d'une bataille, un personnage se fait ''labourer'' le torse, mais ça ne le perturbe pas pour continuer le combat.

Vers la fin, la situation semble trop désespérée à mon avis. Ou du moins, l'auteur insiste un peu trop là-dessus à mon goût.

 

L'aspect de la forêt et des druides, thème central, est bien expliqué, mais je n'ai pas ressenti cette communion entre les deux. La plume de l'auteur est parfois très évocatrice, notamment lors des combats, mais moins lorsqu'il s'agit de notions moins sensibles et je trouve ça dommage.

Peut-être que je n'ai pas lu ce roman au bon moment, peut-être que si je le relis dans quelques mois, j'aurais un vrai coup de cœur. Peut-être.

 

Le récit n'en reste pas moins plaisant à lire : on veut savoir comment tout ça va se terminer. Mais voilà, si je dois en parler autour de moi, je ne serais pas autant enthousiaste.

Commenter cet article