Ceci n'est pas un jeu, Walter Jon Williams

Publié le par Blanche

Ceci-n-est-pas-un-jeu.jpg

 

 

Résumé :

 

Ils sont quatre amis passionnés de jeux de rôle qui se sont connus à la fac en Californie. Dagmar est concep­trice de jeux multimédia; Charlie, son patron, a fait fortune avec un logiciel de gestion des opérations boursières; Austin a prospéré dans le capital-risque; BJ, lui, végète au service clientèle d’une entreprise d’informatique.

Des rues de Jakarta en proie à un cataclysme financier jusqu’à une Los Angeles déjantée, où un mystérieux assassin frappe dans l’entourage de Dagmar, tandis que l’une après l’autre les monnaies de la planète s’effondrent, vous entrez ici dans un thriller haletant et peut-être bien… prophétique.

Si le dernier espoir venait de la communauté des joueurs en ligne?

 

Coup de coeur

 

Mon avis :

 

 

Conseillé par l'un des libraires de Trollune, librairie spécialisée dans l'imaginaire de Lyon, ce roman m'a plu dès la lecture du résumé.

Et maintenant qu'il est terminé, je n'ai qu'un mot à dire « Waouh ».

 

Autant dire les choses franchement, c'est un roman de geek. ARG, MMORPG, JdR, tous ces termes se mêlent dans un univers pas tout fait notre, mais très franchement similaire.

Nous suivons donc les aventures de Dagmar, coincée à Jakarta par la crise sans précédent qui secoue l'Indonésie. Les mercenaires, chargés de la sauver, peinent à réussir leur mission. Alors elle fait appel aux milliers de joueurs qui utilisent quotidiennement les univers qu'elle crée pour se tirer de ce faux pas.

Les compétences habituellement utilisées dans le cadre ludique sont, peu à peu, mises au service d'évènements réels. Avec, toujours, cette annotation : "Ceci n'est pas un jeu". This is not a game. Une simple phrase, qui m'a marqué.

 

Et nous voilà plongés dans un récit haletant, semé de rebondissements, le tout sur fond d'enquête policière. Il n'y a pas réellement d'éléments fantastiques mais, même si j'adore ça, ça ne gêne en rien l'intrigue. Les geeks sont bien loin des stéréotypes habituels, ici pas de binoclard boutonneux qui ne sort jamais de chez lui, même si ce cas peut être abordé. Il est question de gens normaux, loin des stigmatisations qu'on peut entendre habituellement, qui se révèlent être un formidable réseau. Parmi les millions de joueurs en ligne, il y en a forcément un qui a une compétence dans un domaine précis, qui connait telle région du globe. Et ce qui était impossible devient possible.

 

Pas de stéréotype, donc, pas de manichéisme non plus. L'auteur nous entraîne dans un tourbillon d'évènements qui, même si on en devine certains, m'ont surpris. Impossible de lâcher le livre tant que la dernière page n'est pas tournée.

 

Un grand coup de cœur. Un vrai plaisir à lire.

Commenter cet article

Awira 07/08/2011 11:42



Un livre vraiment bien, qui m'a beaucoup plu également.
Il commence en Indonésie, et voit la suite aux Etats-Unis. Je pensais que ce serait davantage axé sur le périple de Dagmar et sa sortie d'Indonésie, mais ce passage n'est en fait qu'un prélude à
l'histoire policière qui se dévoile ensuite. J'ai adoré le faitque l'on mélange la réalité avec le jeu, et que par moment, on en viendrait presque à ne plus faire la différence entre les deux. La
fin est un peu triste, mais bien réalisée.

Un livre sur un sujet original (les jeux en réalité alternée), qui mériterait d'être plus souvent traité dans les romans.
Et Dagmar, elle roxxe !



Blanche 07/08/2011 19:30



Héhé !


Je savais que ça te plairait !



marine 06/06/2011 12:31



merci pour le partage, je n'y ai pas résister. bonne journée