Balafrée, Michel Robert

Publié le par Blanche

Balafree.jpg

 

 

 

Résumé :

 

Balafrée n’oublie rien. Ancienne esclave, la fille des Nashaïs se souvient de la mort de sa mère. Elle se souvient aussi du meurtrier, et dans quelles circonstances elle a gagné son surnom. Balafrée n’oublie rien, non. Une mémoire qui fait d’elle une impitoyable guerrière des Clans sauvages, tant l’ensemble de son être se résume en un mot : vengeance.
Ici s’ouvre son histoire.

 

Mon avis :

 

J'ai découvert cet auteur avec de le cycle L'Ange du Chaos. C'est une fantasy efficace, que j'ai souvent tendance à qualifier de "pour mecs" : des scènes de combat très visuelles, des belles femmes, du sexe. Je ne suis certes pas un homme, mais j'apprécie aussi, de temps en temps, de lire ce genre de fantasy.

Alors quand Balafrée est sorti en poche, je n'ai pas hésité longtemps.

 

On y retrouve les qualités des autres romans : un style très fluide, très visuel. Juste assez de descriptions pour tout visualiser, mais pas plus que nécessaire. Des persoonnages bien rendus, bien que manquant un peu de complexité à mon goût, crédibles et vivants. Un rythme assez soutenu, où les temps mort sont finalement assez vite passés pour arriver au coeur du sujet. Des scènes de combats très visuelles, à la fois techniques mais parfaitement compréhensibles pour les néophytes, même si, parfois, je trouve que ça manque un peu de spontanéité, que ça devient presque... scolaire.Trop détaillé, trop précis, alors qu'on a l'habitude des batailles un peu floues, où tout se passe si vite qu'on a du mal à distinguer chaque action.

 

La vraie nouveauté dans ce roman, c'est que l'auteur a créé une héroïne, et non un héros. Même si on a vu des héroïnes plus féminines, elle reste parfaitement crédible. Les cent premières pages m'ont pas beaucoup plus, non pas à cause de l'écriture ou de l'histoire, mais en voyant ce que devenait Balafrée.

Et puis, il y a ce revirement de situation et le récit prend un virage à quatre-vingt dix degrés, devenant enfin palpitant. Cette fois encore, l'auteur nous offre une galerie de personnages divers et variés, de l'action à foison, avec une véritable trame derrière.

La trame en question est relativement sombre, les évènements parfois diffciles. Mais ça n'en devient que plus prenant.

 

Mais malgré tous ces éléments qui ont fait que j'ai passé un très bon moment à la lecture, il manque un petit quelque chose, cette magie qui fait qu'on ne peut pas se sortir un personnage de la tête, ce je-ne-sais-quoi qui fait basculer le roman de "j'ai aimé" à "coup de coeur".

 

C'est un roman que je recommande, à la fois pour ses qualités visuelles (on a parfois l'impression de lire un film d'action) que pour ces personnages. Mais ce n'est pas un roman que je classe en tête de liste de mes recommendations.

 

J'ai aimé

Commenter cet article