Autre-monde t.1 : L'alliance des trois, Maxime Chattam

Publié le par Blanche

Autre-Monde--l-alliance-des-trois.jpg

 

 

Résumé :

 

Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu'ils tuent ou transforment... Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

 

Mon avis :

 

J'avais tellement entendu parler de cette saga, en positif, que la sortie en poche du premier tome ne pouvait pas passer inaperçue à mes yeux. Et sans surprise, je me suis laissée tenter... sans être aussi enthousiaste que les critiques que j'en ai lu.

 

J'adore les univers post-apocalyptiques, et je commence à en avoir lu pas mal. Pas assez pour faire le tour de la question, certes, mais assez pour comparer.

 

L'auteur a fait preuve d'originalité sur certains points, comme les éclairs bleus, le méchant très méchant dont on ignore tout pour le moment, ainsi que la transformation des adultes survivants. L'auteur a également su faire preuve de cohérence quant aux explications de ce qu'il s'est passé, le fameux jour de la tempête, des explications qui tiennent la route. Le seul bémol que j'y mettrais, c'est qu'à cette occasion, mais aussi pour d'autres sujets, on sent que c'est l'auteur qui nous donne son avis, que ce soit sur l'écologie, le racisme ou d'autres sujets, et non les personnages. C'est très politiquement correct, un peu trop propret en fait, et surtout, ça sonne faux. Bref.

 

Cependant, sur d'autres points, l'auteur nous offre des évènements, des détails, que j'ai déjà lu ailleurs. La référence à Tolkien et ses Long-Marcheurs, la végétation qui pousse à une vitesse incroyable, comme dans le roman de Jean-Luc Mercastel, etc, etc. J'ignore s'il s'en est réellement inspiré, et s'il détient la parenté de ces idées (pas pour Tolkien, évidemment) avant les auteurs auteurs qui ont eu l'idée, mais le fait est que je lis son roman après les autres.

 

Et puis, ce qui m'a manqué par rapport aux autres romans post-apocalyptiques, c'est le manque de sentiment d'urgence. Et une certaine facilité. En dehors des méchants qui leur en veulent tous, ils ont un confort de vie assez correct. Je n'ai que très peu ressenti le sentiment de survie que j'ai pu ressentir dans d'autres romans.

 

Pour finir, ce qui aurait pu rendre le roman inoubliable, ce sont les personnages. Un personnage attachant fait toute la différence, et je ne les ai pas trouvé spécialement attachants. Le trio en question est relativement classique, avec le meneur mis en avant, fort mais amoureux de la première fille qu'il a vu en ouvrant les yeux, la fille, justement, l'intello qui trouve des explications à tout et la troisième patte du canard, le petit black scout, qui trouve toujours des combines mais qui est, au final, simplement un suiveur et très peu mis en valeur par l'auteur. Le fait que les deux gars soient meilleurs amis ne se ressent quasiment pas, à mon goût, et c'est vraiment dommage.

 

Ce fut une lecture sympathique, qui m'a surprise dans certains rebondissements tandis que je m'attendais à d'autres, qui offre une vision de l'univers parfois originale, parfois avec un air de déjà-vu. Les personnages manquent de relief, à mon goût, et l'intrigue ne m'a pas suffisamment intriguée pour que je me jette sur les grands formats qui composent la suite. J'attendrai donc sagement la sortie en poche pour découvrir, peut-être, la suite de leurs aventures.

Commenter cet article

Zina 12/12/2012 10:35


Oh, dommage ! Il me fait très envie celui-là !


Et la couverture me fait trop penser à la série tv Roswell, que j'adorais à l'époque ;)

Blanche 12/12/2012 11:54



C'est très personnel et le roman n'est pas mauvais, c'est juste qu'il aurait pu être meilleur.


Roswell... je ne ratais jamais un épisode, moi non plus !