Ambre mortel, Elena Arseneva

Publié le par Blanche

ambre-mortel.gif

 

Résumé :

 

Dans ce troisième tome des aventures du boyard, Artem et ses collaborateurs sont envoyés à Volok : l'ambre, magnifique présent de Vseslav au prince Vladimir en gage de reconnaissance, a disparu et ses gardiens ont été assassinés.
Les rues enneigées bruissent de rumeurs : les coupables seraient les Iatvags, ce clan païen vivant dans la forêt toute proche. Mais ne font-ils pas des coupables trop évidents ?

 

challenge polar historiques-copie-1

 

Mon avis :

 

J'ai craqué. J'avais trop envie de retrouver Artem et ses acolytes. Et quel plaisir !

 

 Ils sont tous là, Artem, qui semble froid et dur, mais qui cache un cœur d'or et des principes qui me plaisent. Vassili et Mitko, vivants malgré leur second rôle. Et Philipos, bien, sûr, ce cher gamin qui me fait craquer. Et puis, il y a tous ces habitants de Volok, qu'on apprend à détester, ou à adorer.

 

Nous voilà donc à la fin de l'hiver, sur les routes enneigées. Et l'auteur sait parfaitement nous plonger dans cet univers : on a froid, on ploie sous le vent glacial. Et on apprend plein de choses, notamment sur le Carnaval, cette célébration de la fin d'hiver qui est une vraie fête. Et ça m'a laissée franchement songeuse, quand on voit qu'ils ne semblent pas craindre le froid, quand moi, j'étais recroquevillée sous la couette pour plonger dans ce froid glacial.

Et puis, il y a toujours cette ambivalence entre les païens, qu'il est de bon ton de détester, pour montrer qu'on est de ''bons chrétiens''.  J'aime beaucoup la manière dont l'auteur a su rendre cette christianisation toute jeune. Bien qu'ils se disent chrétiens, ils demeurent craintifs à l'égard des Dieux païens et pleins de superstitions.

Nous découvrons également l'ambre, cette pierre si étrange, sa mythologie et les légendes qui l'entourent.

 

La plume est très fluide, passant de l'humour aux passages plus dramatiques avec aisance. L'enquête, qui semble si facile au premier abord, se révèle pleine de surprises.

 

Ce fut une lecture très agréable, qui m'a fait voyager dans cette Russie d'une autre ère. Un roman que j'ai dévoré avec plaisir ! Vivement la suite !

 

J'ai aimé

Commenter cet article

samlor 11/02/2012 12:05


Une histoire se pasant en Russie qui me semble plus atteignable que du Boris Akounine! Une auteure que je ne connais pas, mais je note!

Blanche 11/02/2012 12:39



Oui, oui, c'est clairement facile à lire, sans explications historiques interminables :p